Mon enfant est-il médium ?

Rappel de ce qu'est la médiumnité...

La médiumnité consiste à être en connexion et recevoir des messages venant du Ciel, de l’Au-delà pour les retransmettre sur Terre aux personnes ouvertes à cette pratique et en demande.

Ce sont des messages spirituels, de voyance ou de défunts que l’on va recevoir pour soi ou/et pour les autres.

 

Le médium est donc celui/celle qui se situe au « milieu » entre le Ciel et la Terre, pour servir d'intermédiaire.

Pourquoi est-on médium ?

La médiumnité n’est en aucun cas un don et ne peut être transmis par nos ancêtres.

 

C’est simplement la capacité des âmes à capter/recevoir des informations ou des messages. On peut être médium dans un entourage familial où les grands-parents coupent le feu ou lisent les cartes, tout comme dans un environnement familial hermétiquement fermé à tous ces domaines.

 

Un grand nombre de mes confrères s'appuient sur le fait qu'ils sont médiums ancestraux ou de naissance comme si cela leur conférait une aura différente des autres. On est ou on est pas, c'est la personne en elle-même qui va transmettre les messages justes.

 

C’est avant tout, le cheminement d’une âme qui s’incarne et qui va s’ouvrir ou se ré-ouvrir à cette compétence qui est de capter pour transmettre. Dans la vie, il est possible d'expérimenter cela seul(e) ou en étant accompagné par un parent qui servira de guide d'une certaine manière pour cette « initiation ou reconnexion ». L'âme qui aura des perceptions médiumniques et s'incarnera dans un foyer totalement réfractaire à ce sujet sera là pour faire bouger les croyances des uns et des autres.

 

Je rappelle que la médiumnité est une pratique totalement naturelle qu’elle peut être présente par le tirage de cartes, l’utilisation du pendule, les rêves prémonitoires, les ressentis physiques et émotionnels, les visions d'esprits, la clairaudiance, la clairvoyance, l’astrologie, l'écriture automatique ou encore par l’incorporation.

Chacun va avoir des perceptions différentes, un canal plus ouvert qu'un autre ou une attirance pour une pratique plus qu'une autre.

La médiumnité au travers de l'Histoire et dans le monde

Les arts divinatoires durant l'antiquité sont présents tant en Égypte, qu'en Grèce et chez les Romains. En ce temps-là, connaître son avenir est réservé à une élite et seuls les prêtres peuvent pratiquer de manière reconnue, la voyance.

 

À Rome aux environs de 750 ans avant JC, des devins officiels sont chargés de lire la volonté des dieux au travers du vol des oiseaux, du tonnerre, la pluie...

C’est à l’identique chez les Grecs, avec les augures, la lecture dans les entrailles des animaux, les os, etc.)

De tout temps, les « puissants » et le peuple ont fait appel aux arts divinatoires afin de connaitre leur devenir.

L’arrivée du Christianisme dans le monde a voulu mettre fin à ces pratiques "païennes". L'église catholique a alors interdit toute forme de médiumnité et ira jusqu’à commettre des actes de répression a quiconque ferait utilisation d'arts divinatoires.

 

Nous sommes heureusement loin de ce temps-là car comme la nature, cette dernière reprend sa juste place. D'ailleurs malgré les interdits à certaines époques, elle résistera et reprendra pied et l'on peut voir de nos jours l'engouement non seulement pour les arts divinatoires que l'on peut trouver sur les réseaux sociaux, dans les formations tout comme dans les librairies, mais également pour toutes les pratiques de guérison naturelles - Médecine chinoise, magnétisme....

Mon enfant a-t-il des capacités médiumniques ?

Tout d’abord, sachez que l’enfant est médium naturellement ou à ces compétences-là jusqu’à l’âge de 7 ans environ.

Lorsque l’enfant joue avec ses amis imaginaires dans sa chambre, par exemple… ils le sont pour vous mais pas pour lui, il se sent à l'aise avec ces âmes et les connait.

De la même manière qu’il peut recevoir la visite de l'âme de la grand-mère ou de la tatie décédée voire même vous passer un message de leur part.

L’enfant voit, entend, ressent, communique avec les défunts, ses guides spirituels et très naturellement il peut en parler sans peur.

 

C'est à cet âge-là que les enfants commencent l’école primaire et vont apprendre à développer un mode de pensée rationnel au détriment de leur intuition. 

 

C’est là, que peuvent commencer les difficultés ou je dirai plutôt la compréhension…

  • Soit l’enfant s'incarne dans un foyer où l’on est ouvert à ce domaine, où il y a des médiums, de l'écoute, où l’on communique sur ces sujets-là et l’enfant va pouvoir s’épanouir pleinement en toute confiance dans sa compétence médiumnique.
  • Soit au contraire, la maisonnée est hermétiquement fermée à la médiumnité et la spiritualité, n’y croit pas du tout et peut d’ailleurs ne croire qu’en peu de choses – la vie après la mort, un Dieu, les guides spirituels, la réincarnation… l’enfant aura alors beaucoup de mal à exprimer ce qu’il vit et il y a de grandes probabilités qu’il arrête d’en parler et se ferme sous la pression et les moqueries familiales, pour y revenir peut-être plus tard à l'âge adulte et vivre alors sa propre expérience.
  • Ou encore, l’enfant s'incarne dans une famille qui n’est pas fermée mais qui ne cherchera pas à aller plus loin dans la compréhension. Et un des parents – en général – c’est ce que j’ai constaté le plus souvent -  la maman tentera de se renseigner, de prendre contact avec un médium professionnel pour avoir des informations et éventuellement le rencontrer avec son enfant.

Au cours de mon expérience professionnelle, j’ai rencontré les trois cas exprimés ci-dessus par mes consultant(e)s et ce sont souvent les deux premiers cas qui sont mis en avant. Rares sont les parents qui vont faire la démarche d’appeler ou de consulter un professionnel pour savoir comment s’y prendre dans ce cas-là.

Dans un monde idéal, la médiumnité chez l’enfant ou l’adolescent doit être prise au sérieux autant que si l’enfant a des compétences footballistiques ou artistiques ou musicales.

Les signes qu'un enfant est médium...

Il est important de noter que chaque enfant est unique et la manifestation de ces compétences peut varier d'un individu à l'autre. Si vous pensez ou soupçonnez que votre enfant pourrait avoir des capacités médiumniques, il est crucial de le soutenir, de l’écouter et éventuellement de consulter un professionnel de la spiritualité pour une guidance ou un accompagnement adapté.

 

Voici quelques caractéristiques courantes que l'on observe chez les enfants médiums qui pourraient avoir des capacités médiumniques :

 

Une sensibilité accrue : Ces enfants sont souvent très sensibles aux énergies et aux émotions qui les entourent. Ils peuvent ressentir des changements subtils dans l'atmosphère et être plus réceptifs aux stimulis spirituels.

 

Des communications avec l'invisible : Ils peuvent avoir des conversations imaginaires ou parler de manière spontanée avec des "amis invisibles". Il est essentiel de ne pas ignorer ces expériences, car elles pourraient être des interactions avec des entités spirituelles.

 

Des rêves prophétiques : Certains de ces enfants font des rêves qui semblent prémonitoires ou qui leur offrent des messages symboliques. Ces rêves peuvent être des indices de leur connexion avec des plans spirituels plus élevés.

 

De fortes Intuitions : Ils peuvent avoir une intuition développée, faisant preuve d'une compréhension profonde et instinctive des situations, parfois au-delà de leur âge.

  • L'enfant peut montrer une capacité inhabituelle à prendre des décisions éclairées basées sur son intuition. Par exemple, il pourrait refuser de jouer avec un nouveau camarade sans explication apparente, mais plus tard, il s'avère que ce camarade n'était pas bien intentionné. L'enfant médium peut avoir ressenti intuitivement quelque chose que les autres n'ont pas perçu.
  • Imaginons qu'un enfant médium assiste à une réunion où l'atmosphère est joyeuse, mais il ressent soudain une tristesse profonde sans raison apparente. Plus tard, l'entourage partage une nouvelle sur la perte d'un proche. L'enfant médium a peut-être capté cette énergie émotionnelle avant que l'information ne soit révélée.

Ces exemples mettent en lumière la capacité de ces enfants à capter des informations au-delà de ce qui est perceptible par le commun des mortels. En écoutant son intuition, il va au delà des sens ordinaires que nous connaissons.

 

Une sensibilité aux objets : Certains enfants peuvent ressentir l'énergie d'objets ou de lieux particuliers. Ils peuvent être attirés ou repoussés par des ressentis que d'autres ne remarqueraient pas.

 

Des capacités empathiques : Certains encore peuvent ressentir les émotions des autres de manière intense. Ils peuvent être empathiques au point de pouvoir comprendre les sentiments des gens sans que ces derniers ne les expriment.

 

Une perception des entités : Certains enfants peuvent percevoir des présences invisibles ou avoir des visions d'entités spirituelles. Cela peut se manifester par la vision d'auras, d'ombres ou même de formes humaines.

Un accompagnement pour comprendre et développer vos capacités médiumniques

L’enfant va avoir besoin d’être accompagné dans ces perceptions, dans son développement, dans la compréhension de ce qu’il vit, ressent, reçoit, entend, voit. Il peut avoir besoin d’être rassuré et de se sentir en confiance si personne dans sa famille ne peut le faire ou si son entourage est dans la peur.

 

Qui peut mieux l’accompagner qu’un médium qui sera déjà passé par tous ces aspects depuis l’enfance ?

 

Parler des Anges/guides spirituels, des défunts/entités, de la mort… Bref, parler de tous ces sujets-là n’est pas chose aisée car l’on peut faire l’objet de moqueries, de mise à l’écart, d’être pris pour un fou... dans un monde où l'on est poussé par la société à entrer dans des cases bien définies.

 

Peut-être même que vous qui lisez cet article avez vécu ou vivez cela à cet instant !

 

Il est bien évident que l’intérêt n’est pas de se mettre en danger en pratiquant n’importe quoi… c'est la connaissance de la spiritualité qui va permettre d'éviter les erreurs. Il s'agit juste de trouver la ou les bonnes personnes pour pouvoir être entendu et compris.

 

Alors si vous avez un enfant ou si vous-même avez des compétences médiumniques et que vous ne savez pas quoi faire, comment aborder ce sujet, que vous avez envie de développer ces compétences et vos perceptions, d’approfondir et de comprendre ce que vous vivez…, que vous avez des peurs ou que votre famille a des peurs car étant dans une forme d’ignorance concernant ce domaine ou parfois s'étant amusée à se faire peur dans leur jeunesse…

 

Je vous accompagne. Car mon chemin de vie en tant que médium est de vous transmettre des messages du Ciel et de l’Au-delà mais également de vous aider ou d’aider votre enfant à vivre sa médiumnité de la plus belle manière qui soit car c’est une expérimentation magnifique.

 

J'espère que cet article vous aura éclairé et vous aura permis de comprendre que vous n'êtes pas seul(e) et qu'un accompagnement dans la bienveillance, l'écoute et sans jugement est possible.

 

Commentaires: 2
  • #2

    Rachel Woloszyn charlet (jeudi, 28 décembre 2023 00:27)

    Bonsoir
    Dans ce texte je reconnais aussi certains aspects de mon fils .
    Sachant que ma mère fait Medium cartomancienne.
    Et que j’ai mois même eu tout le shemas énonce de l enfant Medium ( mais non assume )
    Comment pouvez vous m’aider à savoir où le guider ?
    Merci
    Rachzl

  • #1

    Laura (mercredi, 27 décembre 2023 19:40)

    Tes mots sont toujours si rassurants et bienveillants...
    Avec toute mon affection,